langue reseau sociaux

banniere interieur agoa fr

banniere interieur actu-cont mobile

AGOA FORUM 2017 : Les dividendes

La Loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique (AGOA) a été promulguée en 2000 et définit les échanges et relations économiques entre les Etats unis et l’Afrique. L’AGOA a principalement pour objet d’accroître le volume et la diversité des échanges commerciaux entre les États-Unis et l’Afrique subsaharienne. Elle permet de stimuler les exportations africaines, la diversification économique et l’emploi dans les pays africains éligibles.

En effet, grâce à l’AGOA l’Afrique jouit à ce jour d’un excellent accès au marché américain pour ses exportations, avec une protection moyenne inférieure à 1%. Alors que les pays africains qui ne sont pas éligibles à l’AGOA doivent supporter presque 2% en protections sur leurs exportations vers les Etats-Unis, les pays éligibles ont un bien meilleur accès au marché américain, avec des barrières douanières dont la moyenne ne dépasse pas les 0,15%.

Au-delà d’un meilleur accès au marché obtenu par les pays africains exportant vers les Etats-Unis, la première priorité de l’AGOA, comme l’indique la loi, est la « promotion d’une croissance et d’un développement économiques en Afrique subsaharienne stables et durables ». Les échanges devraient y jouer un rôle central, en catalysant la croissance et le développement.

Enfin, l’AGOA vise également à promouvoir l’intégration régionale en Afrique par le développement des échanges commerciaux entre les pays bénéficiaires de ses dispositions. Cette intégration permettra aux exportateurs Africains de rester compétitifs. Ce Forum 2017 est l’occasion pour le continent d’adopter des stratégies pour maximiser les opportunités offertes par cette loi. Le Togo réunit toutes les conditions pour être le hub des relations commerciales entre les Etats unis et l’Afrique à travers l’AGOA.

Partager sur:

Reseaux sociaux flottant

armoirie